Mois : avril 2017
Mois : avril 2017

Le 18 avril a eu lieu à la salle du Météore à Annecy une soirée d’échange avec Sylvie Goulard sur le thème « Quelle Europe voulons nous ? »

Sylvie Goulard est élue Députée européenne en 2009, membre titulaire de la commission des affaires économiques et monétaires (ECON) et membre suppléante de la commission en charge de l’agriculture et du développement rural (AGRI). Elle préside l’intergroupe de lutte contre la pauvreté. Elle est réelue pour un second mandat en 2014 dans la circonscription Sud-Est est titulaire de la commission des affaires économiques et monétaires (ECON), et membre suppléante de la commission affaires constitutionnelles (AFCO).

Photo Gilles BERTRAND

Je crois que l’avenir de la France passe par une Europe forte qui protège les européens et qui nous permette de peser dans le monde face à de grands pays tels que les Etats-Unis, La Chine ou la Russie mais aussi face à des multinationales telles que Google, Facebook ou Monsanto pour n’en citer que quelques unes.

On reproche souvent à l’Europe d’être technocratique c’est certainement vrai mais si nous sommes arrivé à cette situation c’est d’abord parce que particulièrement ces 10 ou 15 dernières années nous n’avons pas suffisamment défini l’Europe que nous voulions, avec En Marche nous souhaitons faire les 5 propositions suivantes pour relancer la dynamique européenne :

  • Protéger notre économie avec la création d’un budget de la zone euro, voté par un parlement de la zone euro et exécuté par un ministre de l’Économie et des Finances de la zone euro. Car une monnaie commune sans budget commun est vouée à l’échec.
  • Protéger nos frontières dans le respect de nos valeurs, en portant à 5000 le nombre de garde-frontières européens
  • Protéger nos entreprises avec la création d’un « Buy European Act » qui permettra de réserver l’accès aux marchés publics européens aux entreprises qui localisent au moins la moitié de leur production en Europe.
  • Rapprocher les peuples avec la généralisation et l’extension d’Erasmus aux apprentis. Nous souhaitons que, d’ici la fin du quinquennat, 200 000 jeunes Français (soit 25% d’une classe d’âge et 5 fois plus qu’aujourd’hui) partent chaque année dans un pays de l’Union.
  • Donner la parole aux peuples avec l’organisation de conventions démocratiques pour permettre aux citoyens européens de définir le contenu de l’action de l’Union et des priorités qu’elle doit avoir.

 

Sarah une jeune annécienne de 18 ans avait préparé un « draw my life » pour introduire cette réunion :

Les photos de cette réunion (Photo Gilles BERTRAND) :

Afin de rencontrer un maximum de monde dans un moment convivial, les comités locaux et les adhérents de Haute-Savoie avaient organisé le 9 avril une grande marche sur les bords du lac d’Annecy.